Les remontoirs, un vaste sujet d’horlogerie.

Beaucoup dirons que le remontoir ne présente aucun intérêt et est même dangereux pour le mécanisme de la montre mais que nenni…

Les montres automatiques sont faites pour être portées et donc pour être en mouvement.

Plus vous porterez votre montre, plus celle-ci fonctionnera correctement et durablement. Le problème survient lorsque vous posséder plusieurs montres et seulement 2 bras … C’est essentiellement à ce moment que le remontoir intervient et vous permet de non seulement gagner du temps le matin mais en plus de préserver la longévité de votre garde-temps. En effet, le remontoir va imiter le mouvement de votre poignet par rotation et ainsi permettre à votre montre automatique de rester en mouvement et ne jamais atteindre la fin de la réserve de marche (vous resterez entre les 20 et 30% bas de votre réserve de marche). De plus ce mouvement de rotation réglable pour la plupart des remontoirs disponibles sur le marché, va permettre aux huiles du mouvement de votre montre de s’éparpiller  - se répartir correctement et ainsi préserver la qualité de la lubrification de votre mouvement.  Pour rappel on peut commencer à observer des amas d'huile se former après 3/4 semaines d'immobilisation. L'idée est donc d'entretenir la lubrification de votre montre sans pour autant user plus qu'il ne faut le mouvement.

Maintenant, tous les remontoirs ne se valent pas.Deux grandes familles de remontoirs existent: les remontoirs dont le moteur entraîne une courroie et ceux dont le moteur entraîne un engrenage. Les remontoirs offrant la meilleure qualité de remontage étant ceux dont l'entraînement se fait par engrenage.

A savoir: La masse oscillante de votre montre va faire entre 4000 et 5000 tours à votre poignet en une seule journée. De plus suivant les calibres la masse oscillante peut ne faire sont travail de remontage que dans un sens de rotation.  Les remontoirs non programmables auront pour la plupart un réglage de 1900 tr/jour (950 à droite + 950 à gauche) alors que la plupart des calibres ont besoin de moins de 1000 tours / jours pour être dans les 30% de leur réserve de marche.  C’est à dire que le nombre de tour et le sens de rotation doivent pouvoir être modifiables afin de se caler le plus possible sur le mouvement de votre montre.

Quatre paramètres vont rentrer en compte dans le choix de votre remontoir: le poids de votre montre, le calibre de votre montre et votre fréquence de porté. Une montre lourde (+ de 150gr) devra être remontée avec un remontoir pouvant supporter ce poids (système par engrenage). Un calibre "fin" devra pouvoir profiter d'un réglage le plus adapté possible. Enfin la fréquence de porté viendra tempérer la nécessité du réglage ou pas. Par exemple si vous portez votre Rolex GMT Master II Céramique toute la semaine mais pas le week-end. Un remontoir à engrenage sans programmation suffira (l'incidence de la programmation sur 48h étant relativement faible). A l'inverse la même montre mais que vous ne porteriez que 3 mois dans l'année aura, elle, besoin d'une programmation.

Par exemple, pour une Rolex Submariner 16610, le réglage adéquate est de 650 tours minimum par jour et la rotation peut s’effectuer sur la droite mais également sur la gauche. En revanche pour une Panerai, PAM 089 Luminor GMT 44 mm, la rotation ne peut s’effectuer que sur la droite et le nombre de tours minimum est de 800 tours. Il faut donc seulement 800 tours à droite sur le remontoir pour que votre Panerai reste à l’heure. Il s’agit bien là de faire fonctionner la montre suffisamment pour que celle-ci n’épuise pas sa réserve de marche mais sans épuiser la montre en elle-même !

 

P.S: attention de bien distinguer remontoir et simulateur de porté. L'un sert à entretenir l'autre a tester!


Petite video de notre selection du jour ==> ICI 

Laisser une réponse